X

// Communiqué de presse

Investir dans la réduction de la maladie : choisir de freiner les dépenses par la prévention

Dépôt du mémoire de l’ASPQ et co-signé par Capsana, Champions pour la vie, le Conseil québécois sur le tabac et la santé, la Maison de santé prévention – Approche 180, le Réseau Francophone international pour la promotion de la santé et le Réseau d’action en santé cardiovasculaire, dans le cadre des consultations prébudgétaires 2023-2024  

Montréal, 24 janvier 2024 – L’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) dépose un mémoire dans le cadre des consultations prébudgétaires 2023-2024 du ministère des Finances du Québec, mémoire co-signé par Capsana, Champions pour la vie, le Conseil québécois sur le tabac et la santé, la Maison de santé prévention – Approche 180, le Réseau Francophone international pour la promotion de la santé et le Réseau d’action en santé cardiovasculaire.

Il n’y a pas que les actions qui ont un coût. L’inaction aussi. Chaque année, la croissance des dépenses en soins augmente et réduit la part disponible pour des budgets discrétionnaires, du développement ou de la prévention. Actuellement, la gestion de la maladie est, de loin, la plus importante dépense de notre société avec un montant supérieur à 50 milliards $. À ceci s’additionnent la croissance continue des coûts des soins et la pression additionnelle qu’apporteront les grands défis de santé du 21ème siècle, qui limiteront ou amputeront de plus en plus d’autres secteurs et projets importants devant se contenter des restants.

Le constat est sans équivoque : pour inverser cette tendance, nous préconisons la mise en place d’un plan ambitieux destiné à réduire le besoin de soins et donc les maladies. Investir massivement dans la prévention est impératif pour protéger notre capacité à faire des choix éclairés dans les années à venir.

En ciblant les dépenses de soins évitables, nous pouvons optimiser l’allocation des ressources de l’État tout en préservant le bien-être des personnes déjà malades. Pour le mieux-être à court et long terme des Québécois·es, pour la viabilité du système de soins public, pour protéger nos choix sans faire souffrir la population, nous invitons le gouvernement à investir 1 milliard de dollars additionnels par an, de manière pérenne, dans le système de santé publique québécois.

Consultez le mémoire ici.

Des sources de financement potentielles et des domaines de réinvestissements clés sont proposés dans les mémoires prébudgétaires des deux dernières années :

À propos de l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ)  
L’ASPQ regroupe citoyens et partenaires pour faire de la santé durable, par la prévention, une priorité. L’ASPQ soutient le développement social et économique par la promotion d’une conception durable de la santé et du bien-être. La santé durable s’appuie sur une vision à long terme qui, tout en fournissant des soins à tous, s’assure aussi de les garder en santé par la prévention. www.aspq.org.

Contact 
Véra Ferret, Responsable des relations publiques
Association pour la santé publique du Québec
Cellulaire : 450-626-8879 — Courriel : vferret@aspq.org